Joris Albasi

Candidat à l’admission par voie d’équivalence à l’Ordre des Psychologues du Québec (OPQ)

Passionné depuis l’adolescence par la psychologie, Joris Albasi a débuté sa formation en Sciences humaines à Toulouse (France) en 2010.
Sensibilisé à la question des enjeux psychiques de la violence et de la délinquance suite à une année d’étude à l’université de Lund (Suède), Joris se dirige vers un Master de Psychopathologie clinique et Criminologie à l’Université de Poitiers (France) en 2014.

Il a obtenu le Titre de Psychologue clinicien, avec mention d’honneur, en 2016. Pendant les années de formation, Joris a travaillé avec des personnes incarcérées dans un Centre de détention ainsi qu’avec des personnes dépendantes dans un Centre de soins et d’intervention des dépendances (CISD) au sein d’un hôpital public. Il a réalisé deux mémoires de recherche durant sa maîtrise, l’un sur les conséquences psychiques de l’incarcération chez des sujets présentant des pathologies du narcissisme et le second sur les effets psychiques de la prise en charge psychologique des patients dépendants à l’alcool. Joris participait également à des groupes de parole dont le but était d’amener les personnes dépendantes à partager leurs expériences. Ces deux expériences ont sensibilisé le professionnel à un éventail très large de problématiques psychopathologiques et plus particulièrement auprès des personnes ayant un trouble de la personnalité et d’autres atteintes de troubles psychotiques.

Le professionnel s’appuie sur une approche psychodynamique. Il croit qu’il est fondamental, lors d’un processus psychothérapeutique, de travailler non seulement par l’exploration et la résolution des problématiques et difficultés actuelles, mais également de mobiliser un processus de réflexion sur l’histoire passée ainsi que sur les conflits antérieurs présents dans le parcours de vie. Dans le cadre des consultations orientées par cette approche, le patient s’engage dans un processus au travers duquel sa parole est totalement libre. Le rôle du clinicien est alors d’amener le patient à avoir un regard réflexif sur lui même, dans l’idée de prendre conscience de certains aspects de sa personnalité jusque là restés inaccessibles.
Installé depuis un an au Québec, Joris a choisi de poursuivre son expérience à la Clinique Psycho-Optimale de Laval auprès des adolescents et des adultes. Son objectif est d’intégrer l’Ordre des Psychologues dans le but de s’installer durablement au Québec pour y exercer la profession de psychologue.

Joris est actuellement candidat à l’admission par voie d’équivalence à l’Ordre des Psychologues du Québec, son travail est donc supervisé par un psychologue membre de l’OPQ (Ordre des Psychologues du Québec).

Nous sommes présentement à la recherche de professionnels

CONTACTEZ-NOUS