Catherine Gervais

Doctorante en psychologie clinique

Catherine Gervais est en voie de compléter ses études doctorales en psychologie clinique à l’Université de Sherbrooke. Elle a complété son baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal. Ses premières expériences en relation d’aide se sont faites en centre de prévention du suicide ou elle a œuvré en tant qu’intervenante auprès de personne aux prises avec des idées suicidaires, leurs proches ainsi que les personnes endeuillées par suicide. Elle a également agit en tant qu’intervenante dans un centre d’hébergement pour femmes en difficulté et victime de violence conjugale. Son parcours scolaire et professionnel lui a permis de développer les habiletés et aptitudes nécessaires à la pratique de la psychothérapie.

Son empathie, son écoute attentive, son discernement et son professionnalisme se sont accrus davantage au cours de ses différents stages et internats à la clinique de l’Université de Sherbrooke. Au cours des 4 années de son doctorat, Catherine a acquis de l’expérience en évaluation et en intervention en lien avec des difficultés variées notamment reliées à l’anxiété, à la dépression, aux différents deuils, aux dépendances, à la gestion des émotions, aux difficultés professionnelles, aux difficultés relationnelles et aux troubles de la personnalité. Au niveau de l’évaluation, Catherine est formée pour administrer différents tests psychométriques évaluant notamment la personnalité, l’attachement, les relations et les capacités d’empathie. Catherine a développé une spécialisation dans l’évaluation et l’intervention auprès de personne présentant des troubles relationnels et des troubles de la personnalité dans le cadre de ses internats. Elle a également développé une spécialisation dans la problématique spécifique de l’épuisement professionnel, son sujet de recherche doctorale.

L’approche utilisée par la professionnelle est la psychodynamique. Cette approche s’intéresse au concept de l’inconscient. Les difficultés psychologiques proviennent de certaines expériences du passé qui ont provoqué des conflits internes. En prenant conscience de ses conflits dans son fonctionnement actuel, le client arrive à se dégager graduellement de ceux-ci. Ceci permet de diminuer l’impact que ces conflits peuvent avoir dans la vie présente.

Catherine graduera cette année de son doctorat clinique. Elle est actuellement membre étudiante de l’Ordre des Psychologues du Québec (OPQ). Elle est donc actuellement supervisée par une psychologue membre de l’OPQ. Il y a donc un travail de collaboration entre la doctorante et la superviseure afin d’optimiser le travail thérapeutique avec les clients.

 

 

Nous sommes présentement à la recherche de professionnels

CONTACTEZ-NOUS